top of page

Guérir la blessure de la mère - Partie 1:




Comprendre la blessure de la mère, un bon maternage et l'impact de la blessure de la mère à l'âge adulte.

Le plus douloureux de tous les sentiments est peut-être la conscience que votre mère n'était pas là pour vous émotionnellement quand vous étiez enfant, cela crée « la blessure de la mère ». Elle était physiquement présente mais émotionnellement absente .

- Peut-être qu'elle était (est) très critique et qu'elle vous disait de mettre un sourire sur votre visage lorsque vous étiez triste alors que vous aviez besoin d'un câlin et de réconfort. - Elle a peut-être déprécié vos sentiments et vous a demandé de la soutenir quand elle avait besoin de vous.

- Elle vous a peut-être dit de vous soucier de ce que le monde pensait de vous plutôt que de ce que vous pensiez et de la façon dont les choses de la vie vous affectaient. - Peut-être qu'elle était absente parce qu'elle buvait ou était trop occupée avec sa propre vie. - Elle a peut-être même été effrayante et abusive.

La raison pour laquelle l'article se concentre sur « la blessure de la mère », même si de nombreuses expériences peuvent être liées à votre relation avec votre père, c'est que votre mère est celle qui vous a donné naissance et qu'elle a été la première expérience « autre »pour vous. Par conséquent, « la blessure de la mère » est encore plus douloureuse que la blessure causée par un père émotionnellement absent.

Qu'est-ce que materné ?

Le rôle des mères (parents) est de nourrir leurs enfants physiquement et émotionnellement. Mais il est aussi important d'enseigner aux enfants à lire qu’à comprendre leur propre monde interne:étiqueter les sentiments, reconnaître les réponses émotionnelles, comprendre les besoins, avoir des limites et être capable de dire «non».Cet apprentissage est très important ! L’enfant peut avoir de fausses croyances, des croyances limitantes,si le besoin primaire émotionnel n'est pas instauré . Il enregistrera le message suivant : «je ne suis assez bien et adorable »: un message qui restera toute sa vie et lui fera manquer de confiance en lui. La plupart des parents pensent que parce qu'ils nourrissent les enfants avec des aliments nutritifs et qu'ils offrent un toit au-dessus de leur tête, ils ont fait le nécessaire. C'est le rôle de la mère d'enseigner aux enfants ce qui est (auto-) apaisant. Dès les premières heures après la naissance, le contact peau à peau aide à réguler le système nerveux sous-développé d'un nouveau-né. En fait , grâce à cette proximité, le parent reçoit également une libération d'ocytocines,une hormone « câlinante« . De cette façon, l'enfant et le parent se co-régulent mutuellement. L'auto-apaisement est une compétence importante en tant qu'adulte et vous l'apprenez en ayant été apaisé par une autre personne (une figure parentale assez bonne). Au contraire , si vous avez dû pleurer pendant de longues périodes sans que votre mère ne réponde à votre appel d'attachement ou si vous avez été rapidement distrait de vos sentiments ( comme c'est souvent le cas), alors vous avez appris que vos sentiments ne sont pas acceptés et que vous ne devez pas les exprimer mais les étouffer. Par conséquent, une mère qui fait des câlins , écoute et parle à son enfant de ses sentiments aide l'enfant à comprendre ses réponses émotionnelles, ce qui aide à apprendre à tolérer différentes émotions et à apaiser la douleur des expériences émotionnelles. Vivre cette expérience enfant vous aide à l'utiliser comme ressource en tant qu'adulte face à des événements stressants de la vie. Il y a beaucoup de discussions sur les «terribles deux ans » alors qu'en fait c'est une période de développement spéciale qui devrait être célébrée comme le temps de se renseigner sur les limites personnelles et d' apprendre à dire «non» aux choses indésirables . Il est de la responsabilité de la mère (des parents) de soutenir un tout-petit pendant ce temps pour développer un sens de l'action et avoir le droit de dire «non», d'aider l’enfant à comprendre ses besoins et ses désirs. - On vous a peut-être appris à être «une bonne fille »ou « un bon garçon» et à faire ce qu'on vous dit, on vous a peut-être étiqueté comme « méchant » si vous exprimiez ou exploriez vos propres besoins. - Vous avez peut-être enregistré un message qui dit que vous n'avez pas le droit de dire «non» et donc vous vous retrouvez a l'âge adulte à dire « oui »souvent pour plaire aux autres et cela à vos propres dépens .

Toutes les mères (parents) essaient de faire de leur mieux pour leurs enfants, mais a cause leurs propres difficultés et souvent en raison de la blessure de leur propre mère, elles finissent par répéter des comportements qui sont potentiellement préjudiciables sur le plan émotionnel.

Pourtant , c'était la responsabilité de votre mère de vous offrir une sécurité émotionnelle. Bien sûr, en tant que parent, il est difficile d'avoir un enfant en bas âge qui refuse d'aller dans le siège-auto lorsque vous êtes pressé, d'aller quelque part ou qui veut porter quelque chose qui vous semble inapproprié pour l'occasion. Cependant, ce sont des opportunités en or pour apprendre (à la fois pour le parent et son enfant) à s'exprimer et à rester calme face aux défis. Si vous êtes confronté(e) à cette situation, n'oubliez pas de respirer. Si vous avez vraiment du mal, il peut être utile d'avoir un soutien émotionnel pour vous-même. Si vous êtes un parent et que vous vous inquiétez maintenant de devoir être une mère ou un père parfait(e) pour ne pas causer de « blessure de la mère », n'oubliez pas que nous ne visons pas la perfection en tout temps. L'essentiel est que vous soyez conscient de vos responsabilités et que vous ayez le désir de ne pas répéter les comportements que vous avez vécus enfant avec une mère qui vous a négligé émotionnellement . L’essentiel est que vous souhaitiez offrir à vos enfants une expérience différente.

Comment « la blessure de la mère » affecte-t-elle votre vie d'adulte?

La conscience de ne pas avoir connu une mère aimante qui vous a affecté émotionnellement conduit à des questions sous-jacentes liées à « la blessure de la mère » comme «ai-je fait quelque chose pour mériter cela?» ou «je dois être mauvais parce qu'elle n'a pas eu le temps pour moi!» ou «si j'avais été un(e) meilleur(e) enfant, elle se serait davantage souciée de moi». Vous pouvez avoir intériorisé des messages d'autocritique comme « je ne suis pas aimable » ou

« je dois gagner l’amour ».

Découvrir « la blessure de la mère » peut vous aider à lutter, par exemple, contre le vide émotionnel, le sentiment permanent de tristesse, d'inquiétude et d'anxiété, la dépression,la difficulté à savoir qui vous êtes et pourquoi vous vous retrouvez dans des relations avec des partenaires qui ne répondent pas émotionnellement.

Quand vous souffrez d’une « blessure de la mère »vous pouvez utiliser de la nourriture ou de l'alcool pour vous apaiser lorsque vous ressentez des sensations difficiles. Cela vous rend aussi susceptible de lutter contre la compassion et la nécessité d'être gentil avec vous-même. Peut-être que vous essayez d'être la mère parfaite pour les autres et que vous avez du mal à vous donner la même chose?

Le Dr Karyl McBride ,anglophone ,a écrit un livre qui parle de la fille très performante qui essaie d'acheter l'amour de la mère en excellant sur le plan scolaire et / ou en essayant d'être «parfaite» dans tous les autres aspects de sa vie. Bien sûr, peu importe ce que vous réalisez dans la vie, il est peu probable qu'un parent toxique, très critique et / ou narcissique reconnaisse vos réalisations. Ils peuvent vous demander encore plus! Vous avez peut-être intériorisé un message selon lequel si vous travaillez dur et visez la perfection, vous aurez l'amour de votre mère et vous pourrez vivre dans l'espoir que cela se produira un jour. Ensuite, chaque fois que vous souhaitez que votre mère reconnaisse vos réalisations, vous êtes déçu(e) et pouvez même dire «À quoi ça sert?». Karyl McBride a également parlé d'une fille qui s'auto-sabote à la suite d'une blessure de la mère dans le but de ne pas se sentir digne de bonnes choses dans la vie. Elle a énuméré quelques traits typiques d'une personne qui se sabote:

• Renoncer au bonheur

• étouffer la douleur d'une « blessure de la mère »par les choses extérieures en ayant des dépendances

• rester bloquée dans les comportements autodestructeurs et modes de vie

Lorsque vous ne croyez pas en vous-même, vous pensez que vous ne méritez pas de bonnes choses dans la vie et vous pouvez avoir du mal à saisir toutes les opportunités de la vie qui se trouvent devant vous. Peut-être que vous commencez mais abandonnez facilement face à l'adversité parce que vous n'approfondissez pas ou vous croyez que vous n’avez pas les compétences ou la volonté de réaliser de bonnes choses dans la vie.


Enfin, cette première partie de la série en 2 parties s'est concentrée sur la compréhension de la blessure de la mère et de sa signification. La blessure de la mère est très douloureuse, mais vous pouvez en guérir. Même si cela a eu un impact sur votre vie à bien des égards jusqu'à présent, cela n'a pas à déterminer votre avenir. Vous pouvez guérir et réécrire votre destin!

 

CLIQUEZ SUR L'IMAGE CI-DESSOUS pour écouter l'épisode PODCAST SUR CE SUJET






✨ Vous en avez assez de ne pas atteindre le bien-être que vous recherchez?


Si tel est le cas, téléchargez dès maintenant ✅ GRATUITEMENT ma méthode de journaling (PDF) de 4 pages « AMOUR DE SOI » en vous abonnant à ma newsletter

✔️ ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER :: https://www.holistiqueval.com/newsletter commencez dès aujourd'hui votre formidable chemin vers l'amour de soi!




📍RDV SUR INSTAGRAM POUR UNE DOSE JOURNALIèRE D'AMOUR DE SOI ET DE POSITIVITé Une affirmation est une déclaration courte et simple. Ils sont utilisés pour vous faire prendre conscience des pensées subconscientes. En d'autres termes, vous prenez le contrôle de votre façon de penser. https://www.instagram.com/votre_pouvoir_invisible


Partagez l’article avec une amie! Partagez ceci avec quelqu'un que vous aimez


Holistique Val🦋

51 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Découvrez la RÉVISION. Elle peut changer votre vie.

Savez-vous que vous pouvez vraiment changer votre passé ? C'est à cela que sert la révision. Imaginez simplement que les événements de votre passé que vous voulez changer se sont déroulés EXACTEMENT c

Comments


bottom of page